Amsterdam, capitale des Pays-Bas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Citation :

 

 

"Certains pensent qu'Amsterdam est la ville du péché. En réalité, c'est la ville de la liberté.

Et dans la liberté, la plupart des gens trouvent le péché"

John Michael Green

 

 

    En néerlandais, bonjour se dit dag et merci dank you, cependant la langue la plus courante est l'anglais.

 

 

 L'étymologie Amsterdam signifie littéralement :

- Amstel, qui est la Aeme-stelle en ancien néerlandais qui est ce qu'on appelle un fleuve canalisé ( on y reviendra )

- Dam signifie "pont".

 Donc, Amsterdam : Pont sur l'Amstel

 Et là on y reviens, les ponts il y en a environ 1500, ils relient et ceinturent l'ensemble, de toute les îles et digues depuis le centre jusqu'aux derniers quartiers les plus éloignés.

 Elle naît au XIIIe siècle, un minuscule hameau de pêcheurs qui n'a jamais cessé de s'agrandir.

 

 

 

 En quelques mots, Amsterdam est plate et enrobée de canaux aquatiques. Un genre de labyrinthe, où l'on s'y perd et où l'on s'y retrouve à chaque fois. Ses habitants aiment faire la fête, chanter et danser.

 


Oh, il y a tant à dire sur cette ville, commençons par les données démographiques.

 Quand vous visiterez Amsterdam vous serez dans le centre ancien, en effet, si la ville compte 2 millions d'habitants avec le Grand Amsterdam, qui se situe dans le Randstat et ses 7 millions de personnes dans un pays de 16 millions de néerlandais.

 

 La zone touristique c'est à dire le centre historique, elle compte environ 300 000 habitants, compte un nombre incalculable de richesses. Ce qui fait d'elle une petite ville qui peut être visité durant deux à sept jours, dixit les bouquins.

 Pour ma part je pense que deux ce n'est pas assez et sept c'est trop. Pour moi, cinq jour c'est l'idéal.

 Ce qui est aussi cool avec Amsterdam, c'est qu'elle se laisse visiter à pieds, ou bien on peut s'aider du tramway pour faire plus vite mais les grands marcheurs n'en auront pas besoin.

 

 La monnaie c'est l'euro, ce que vous devez savoir si vous partez à Amsterdam, c'est qu'il va vous en falloir pas mal, des euros ! Plus cher que Londres ou Paris, il va vous falloir un bon budget pour y aller, visiter, vous restaurer, et vous reposer, le tout confortablement.

 Mais il existe aussi des façons alternatives de se loger et qui peuvent vraiment changer la donne :

- couchsurfing.com

- les sites d'échanges de maisons ou d'appartements

- les auberges de jeunesses

 

 Louer une péniche peut être sympa à plusieurs, seul c'est assez cher pour dissuader le voyageur en solo. Que ce soit un palace, un hotel, une péniche, une guest house, chez l'habitant, un appartement, un B&B, un lit en dortoir, ou encore une grue, l'offre d'hébergement est aussi vaste que les prix sont variés !

 

 

 Pour s'y rendre tout dépends d'où vous habitez si vous êtes de Paris, c'est 3h30 en Thalys, si vous êtes de Marseille le Thalys est trop long et trop cher, optez directement pour l'avion. RayanairAir France KLM, Hop, c'est à peu près le même prix qu'un TGV sauf que vous gagnerez huit heures voir plus. Pour les plus fauché le bus est long mais pas cher. Oubliez la voiture il y a peux de garages même pour les hotels, une énorme partie est piétonne, alors, pourquoi pas le vélo ? Les amstellodamois adorent les vélos, souvent ils en ont deux, celui de tout les jours et celui pour les grandes occasions. Il y a même des visites qui sont organisées à vélo.

 

 

 

 

 

 Se restaurer sur le pouce c'est possible aussi et bon marché. Les broodjes qui sont semblables à des sandwich en forme de hamburger, et les sandwich à l'anguille ou au maatje vous enchanterons le palais. Le pain hollandais est délicieux et varié, s'accompagne aussi souvent avec du fromage (edam, gouda, maasdam et caetera...) car la Hollande c'est l'autre pays du fromage !

 Mais il serai dommage de passer à côté d'un bon rijsttafel dans un restaurant indonésien, l'Indonésie étant une ancienne colonie néerlandaise, méfiez vous des piments forts.  Le rijstaffel c'est du riz avec diverses sauces dans de petites assiettes ( genre de mezze ).

 

 

Pour le petit déjeuner il faut absolument goûter les poffertjes et les pannekoek typiques des Pays Bas.

La pause du midi c'est casse dalle et verre de lait.

Le soir on mange généralement à 18 heures.

 

 

 Les amstellodamois sont aussi de très grands buveurs de bières ( environ 100 litres par an et par habitants ). Blondes, blanches, rousses, de saisons ou pas, servies fraiches. La Kroon Pills en est la reine, beaucoup consommée, l'une des meilleurs au monde, elle prends naissance dans le houblon qui pousse dans le Brabant, l'une, si ce n'est LA région la plus réputée pour sa production qualitative.

 Ceci dit, la Heineken est certainement la plus bue. Alors, comme tout bon poivrot qui se respecte, comment rater le musée Heineken ? ( le nom le plus répandu de ce musée est Heineken Experience ) Il est dans le quartier sud appelé De Pijp. Il occupe l'ancienne brasserie du même nom. Il parle de baucoup de choses, je vous laisse découvrir par vous même, c'est plus sympa.

 Pour en finir avec la bière, le mieux c'est de sauter à pieds joints dedans !

 J'explique : 

 Dans le quartier dit des "îles orientales" se dresse un bon gros moulin à vent, un symbole de la ville d'Amsterdam, il abrite la brasserie IJ* qui y brasse encore la leur, cette marque est reconnaissable à son logo qui n'est rien d'autre qu'une autruche. On peut déguster leurs bières sur la terrasse prévu à cet éffet.

 

 

 

 

 

 Cette capitale, est non seulement l'un des endroits les plus civilisés sur terre et un lieux qui offre l'une des meilleurs qualités de vie, c'est aussi une capitale culturelle qui à donné naissance ou acceuillit des grands personnages.

 Alors comment ne pas citer les grands penseurs Descartes, Erasme et Spinoza en têtes. Les peintres Frans Hals, Van Gogh, Vermeer, Rembrandt, et caetera... L'architecte Berlage, la célèbre espionne Mata Hari, le chanteur Dave et le groupe Wir Sind Helden***, le cinéaste Joris Ivens, le footballer star Johan Cruyff, la tristement célèbre Ann Frank. 

 Pour finir sur les grands personnages, il y en a tellement que si je devais en citer qu'un seul, c'est un Corse... Louis Bonaparte, mis sur le trône de Hollande en 1806 par son frère et de son règne, s'est montré plus patriote que ses sujets, en n'obéissant à quasiment aucun ordre venant de l'Empereur. Il y a une certaine reconnaissance nationale des Néerlandais vis à vis de ce roi éphémère.

 

 

 La culture est présente partout dans la ville, et plus particulièrement dans son quartier, le quartier des musées. Je prends des musées en exemples, en voici :

- Musée Van Gogh

- Musée Rembrandt

- Musée du sexe

- Musée de la résistance

- Musée des lunettes

- Musée National

- Musée Allard-Pierson

- Musée du haschisch et de la marijuana

- Musée maritime

- Musée des tropiques

- Musée du piano mécanique

- Musée des chats

- ...

 

 

Le Rijksmuseum, classé dans "les milles lieux qu'il faut avoir vu dans sa vie"

 

 

 

Maintenant on va parler d'histoire, et plus particulièrement le Siècle d'Or, le reste peut se lire et se comprendre aisément sur wikipedia****

 

 

 L'age du Siècle d'Or néerlandais c'est son apogée, la periode où cette ville vie son age d'Or. Au XVIIe siècle, à la suite de l'indépendance des Pays Bas vis à vis de l'Espagne, avec l'imprimerie, utilisée comme vecteur de libre pensée, et le commerce pour s'enrichir, voilà là les deux facteurs de cette montée en puissance. Ils créent la Compagnie des Indes et batissent un immense empire colonial qui s'étendait sur tout les continents et approvisionnait le reste de l'Europe en divers produits dont les épices qui se paient très chers ( ce commerce des épices ne se ressent pas dans la gastronomie Hollandaise ). Ils changent aussi de religion passant du catholicisme au protestantisme Calviniste. "Prenons le gain qui nous viendra comme de la main de Dieu" et la messe était dite, avec cette phrase de Jean Calvin, les grands commerçants que sont les Hollandais y adhèrent facilement et à une vitesse fulgurante.

Le calvinisme laisse libre cours : de pensée, de religion et de commerce. Néanmoins la religion catholique rappelle la tutelle espagnole, elle est donc, vraiment très mal vu par la plupart (subsiste aujourd'hui une êglise catholique cachée dans un grenier que l'on nomme Ons' Lieve Heer op Solder ).

 Et ce n'est pas tout, depuis les colonnies les marchands reviennent avec des produits brut et du savoir faire, de là, une industrie allant de la taille de diamants dont subsiste quelques magasins, à la fabrique de la soie en passant par l'art de brasser de la bière... On y produit de tout, à profusion.

 Avec le Calvinisme, tout luxe, tout ce qui est ostentatoire est interdit, on l'observe encore de nos jours, de temps en temps certains écartes les rideaux et ouvrent grand leur fenêtre pour montrer qu'ils n'ont rien à cacher.

 Le protestantisme délivre l'artistique du sacré, depuis cette époque l'art n'a de cesse de se diversifier, Amsterdam du XVIIe siècle au XXIe est à la fois le nîds et le terreau de l'art au sens créatif du terme. Elle est à la base d'une dizaine de mouvements artistiques.

 Ne subsite que peux de très belles batissent de ces temps bennies.

 Ce Siècle d'Or commence avec la tulipe. La tulipe est une très belle fleur, précieuse, un de leur emblême national, qui poussait d'abord en Asie centrale, fut l'objet de fascination et de spéculation qui accompagna ce siècle. A cette époque, les Turcs cultivaient déjà cette fleur depuis longtemps. En Turquie, Ferdinand Ier d'Autriche, l'a découverte et la ramène dans l'Europe des Habsbourg. En Hollande cette beauté que l'on peut classer au rangs de curiositée de nos jours, est accompagnée par les faussaires et les speculateurs. En 1634 la tulipe est cotée en bourse, ironie du sort, sont prix chute à la suite d'un krach, pour une couleur rare ou une grotesque contrefaçon certains misent des maisons entières et se retrouvent à la rue du jour au lendemain. Elle reste cher mais à l'époque c'est un passage équivalent à 2000€ la bulbe qui chute à 20€, le prix craque mais la passion continue. A Delft près d'Amsterdam, ville réputée pour ses faiences on invente la tulipière. Façonnée pendant cinq siècles, il existe aujourd'hui près d'un milliers d'espèces différentes. Et si ce paragraphe vous à plus, rendez vous au marché flottant, le fameux marché aux fleurs situé à côté de la tour de la monnaie, pour en acheter quelques bulbes qui ne sont pas chers du tout.

 

 

 De nos jours le credo n'est plus seulement "Commerce et libertée d'expression" car à celà s'ajoute : "tolérance et libertée d'agir". Là on va parler de ce nouvel adage au travers de la prostitution, des homosexuels et des drogues douces.

 

 La prostitution saine ou malsaine je m'en fiche, et je ne veux pas entrer dans le débat. Toutefois le fait est que c'est un ancien port et l'un des plus grands, comme dans tout les ports qui se respectent il y a des prostituées. Jadis quelques centaines étaient concentrée à De Wallen, pour ne pas qu'elles trainent et racolent dans les rues, on y a enmenagé des vitrines, cette coutume persiste difficilement avec le maire Cohen qui veut les voir disparaître. Toutefois ces femmes sont payées plus cher que des ministres, 250 € de l'heure. Elles paient des impôts. Et elles sont libres d'écourter ou de refuser les clients et certaines pratiques. De nos jours il y a trois quartier où elles sont présentes mais la majoritée sont dans De Wallen, le fameux quartier rouge, aussi appelé Red Light District.

 

 

De Wallen 

 

 

Les homosexuels y sont aussi très présents, une des plus grande communauté au monde après San Francisco en Californie. Il y a là un grand nombre de bars et de boites de nuits gay. Cette communauté n'a jamais eut de problèmes et les Pays Bas ont été les premiers à autoriser le mariage homosexuel en Europe.

 

 

Les drogues douces sont en vente libre, aux majeurs, en petites quantités. Par drogue douce je désigne tout ce qui est cannabis, extasy naturelle et truffes magiques (champignons hallucinogènes). Si vous y allez pour ça, ( je sais que certains le font ) faite très attentions. Ne pas acheter dans la rue à la sauvette. Ne pas faire de mélanges. Surtout ne buvez pas d'alcools avant pendant et après les éffets. Consommez avec modération. Faites attention à ce que vous achetez dans les coffeeshops ( bar à cannabis ) ou dans les smartshops ( autres drogues douces ). Si vous voulez acheter du cannabis, privilegiez l'herbe elle est moins toxique ( les plus réputées sont la K2, la white widow, la bubble gum, la purple haze )

 

 

 

 Un seedshop

 

 

 A présent, parlons des différents quartiers et leur particularités : 

 

- Le centrum, littéralement le centre ville ou le centre ancien, idéal pour mettre pieds à terre et sillonner la ville. Le centrum contient des micro quartiers ( Chinatown et Red Light District le plus grand quartier des vitrines). Il est très riche, le plus ancien ( du Moyen Age ) c'est aussi un centre névralgique pour les touristes, elle compte des auberges de jeunnesse, des monuments interessants parmis eux le palais royal, la place du Dam, des églises protestantes et des musées. Pas mal de boutiques et de coffeeshops aussi.

 

- Le quartiers résidentiel du Plantage et le quartier juifs forment le Waterlooplein ( musées, zoo, jardin botanique, et caetera... ) un des quartiers les plus calmes, le moins touristique de tous.

 

- Les quartiers nord, principalement le port et les îles orientales, sont en pleines mutations, le grand port étant déplacé à une vingtaine de kilomètres à l'ouest, à Ijmuiden ( chose qui enlève du charme à la chanson de Jacques Brel** ). Les investisseurs ne vont pas laisser table rase, ce qui fait qu'un nouveau quartier est en gestation.

 

 - Leidseplein, est un quartier bruillant et vivant, nocturne de part ses bars, coffeeshops, pubs, boîtes de nuit, salles de concerts, c'est le plus animé des quartiers, un des favoris des autochtones.

 

 - Le Jordaan, avec le centrum, sont de loin les quartiers les plus cools d'Amsterdam, les plus sympa, les plus charmants. LE quartier bohême, artistique et étudiant, riche en curiositées et monuments. Jeune et agréable. De Pijp est semblable au Jordaan pour son côté arty, en moins connu donc moins fréquenté des touristes !

 

 Le carillon est le plus grand instrument de musique au monde, Amsterdam en compte pas moins de neuf. Le plus grand carillon est celui de la Vieille Eglise ( Oude Kerk ). Ne me demandez pas pourquoi ni comment il s'est retrouvé en plein coeur de De Wallen. 70 mètres de hauts qui offrent la plus belle vue sur la ville. 47 cloches et une acoustique exceptionnelle qui font de cette église une des "1000 lieux qu'il faut avoir vu dans sa vie"*****

 

A lire :

- Inspecteur Van der Valk 

- Le Journal d'Anne Frank 

- Le problème Spinoza

- La jeune fille à la Perle

 

 

 

 

 

 

Pour me donner un petit coup de main : cliquez ici !

 

 

 

Partenariat, publicités, sponsoring, suggestion, idées ou infos, contactez moi :

 manu-andreani@orange.fr

 

 

* http://www.brouwerijhetij.nl/

** https://youtu.be/n2kkr0e_dTQ

*** https://youtu.be/cr5NSTou15A

**** https://fr.wikipedia.org/wiki/Amsterdam

***** Le livre de Patricia Schultz