Nice, capitale du Pays Niçois

 

 

 

 

 

 

 

 

Citation :

 

"La promenade des anglais à Nice, c'est bien le seul endroit où les chiens glissent sur les crottes des vieux."

 Jean Gouyé 

 

 

La langue niçoise est un dérivé de l'occitan connus sous le nom de l'occitant niçois on peut aussi parler de nissart ! bonjour se dit boanjorn et merci se dit gramaci. 

Ceci dit c'est une langue ultra-minoritaire et tout les niçois de souche ne la parle pas, le français à prix le dessus sur le nissart. Au point que aujourd'hui tout les niçois parlent français.

 

La durée de séjour idéale en comptant la visite de quelques musées et un tour en bus hop-on hop-off c'est l'histoire de deux jours, bien que pour en profiter à fonds je dirai qu'il faut cinq ou six jours.

 

Son cheminement commence le Xe siècle avant JC, une peuplade Ligure viens s'installer à Terra Amata, puis quelques siècles plus tard arrivèrent les Phocéens qui la nommèrent Nikaia "celle par qui arrive la victoire" Niké est une déesse personnifiant la Victoire ( victoire sur les ligures ? ) Avec cet apport de culture civilisationnel, la ville sort de la préhistoire et entre dans l'Histoire. Puis les romains s'installent dans les environs et fondent Cemelenum se situant sur la colline de Cimiez. La cité romaine prends un essor spectaculaire et atteint environ le chiffre de 20 000 habitants confondant les deux villes. De l'époque romaine à Cimiez subsiste les arènes en piètre état, et les thermes qui sont intéressants à découvrir un musée y est dédié. Puis après l'ère romaine il y eut les invasions barbares où Nice change de mains en mains jusqu'en 1860 où elle est rattachée à la France.

 

 

Aujourd'hui Nice est la cinquième ville la plus peuplée de France Métropolitaine avec presque 350 000 habitants. L'agglomération avoisine le million de personnes On ne parle plus de Comté Niçois mais du département des Alpes Maritimes et de région PACA ( Provence-Alpes-Côte d'Azur ).

 

Côté étudiants et scientifiques, Nice n'est pas en reste avec Sophia-Antipolis, c'est la Silicone Valley Européenne, la première technopole d'Europe.

 

Ah, Nice, la Côte d'Azur, la Baie des Anges... Alors oui, oui et non, Nice est le nom actuel de la ville, l'expression Côte d'Azur viens du poète Stephen Liegeard et englobait la Riviera française ( French Riviera pour les anglophones ) et les deux Riviera italiennes appelés Riviera du Ponant et Riviera du Levant. Maintenant je vais casser le ou plutôt les mythes de l'appellation Baie des Anges, car il en existe plusieurs. En réalité ce nom viens des squales de type requins-anges qui pullulents dans les eaux de la baie et que les pêcheurs remontaient le plus dans leurs fillets.. Et d'ailleurs c'est tant mieux que ce soit ces requins, imaginez que ce soit par exemple des poulpes ou des poissons clown, ça aurait put donner la baie des poulpes ou la baie des clowns et puis il y aurait eut une multitude de légendes pour expliquer le nom.

 

 

 

Se rendre à Nice ? Par ferries depuis la Corse, en train depuis Pékin ou Vladivostok ( et oui, c'est faisable ) en avion depuis New York. En outre il existe des compagnies low cost qui desservent régulièrement l'aéroport de Nice-Côte d'Azur qui est le second de France, divisé en deux grands terminals, une navette gratuite vous emmène depuis l'aéroport jusqu'au centre ville. Ou plus simplement par la route : en voiture covoiturage ou autobus.

 

 

 

 

 

 

A peux près tout types de logements sont disponibles, ceci dit, il vaut mieux, que dis-je ? Il faut réserver en avance, car Nice est une ville à événements. A certains moments de l'année il y a des évènements, des conférences, des congrès, des concerts et caetera et de ce fait il peut arriver que l'infrastructure hôtelière soit saturée, surtout en été, et affiche complete, même pour les palaces. Il y a toujours le système D avec le couchsurfing.com par exemple.

 

 

La culture niçoise est très éclectique et non moins enracinée dans le coeur des gens de la ville et ses environs. Elle peut s'enorgueillir d'un bon nombre de grands personnages natifs des quatre coins de la bourgade, tels :

- Max Gallo, écrivain

- Garibaldi, le général révolutionnaire et père de la nation italienne.

- l'artiste Ben

- Mylène Delongea, une actrice incontournable

- Le Clézio, un grand écrivain prix nobel de littérature* 

- Masséna, un héros de guerre sous le premier empire.

- Dick Rivers, chanteur membre du groupe rockabilly appelé "les Chats Sauvages"

- Simone Veil, une politicienne d'envergure.

- Henri Matisse, le peintre dont les tableaux sont les plus chers du monde.

- Albert Spaggiari qui y fit le "casse du siècle" en creusant un tunnel depuis les rives sous terraines du fleuve "Le Paillon" juste en dessous de la caisse des coffres de la Société Générale. Il s'est inspiré d'un roman à succès et a dérobé des millions et des millions, puis à fuit la police jusqu'à sa mort.

 

Il y a le célèbre Carnaval de Nice, le second plus important du monde après celui de Rio de Janeiro. Certainement le second plus anciens au monde après celui de Venise, du fait qu'on l'organise tout les ans depuis 1294. 

 

La gastronomie niçoise a toute sa place dans la gastronomie française. Elle est très bonne, très riche et très variée alors autant en profiter plutôt que de manger une salade (niçoise) ou un pan-bagnat sur le pouce. Raviolis et Gnocchis sont originaires de Nice, la ratatouille, la daube à la niçoise, les barbajuans et aussi la pissaladière sorte de pizza avec de l'oignon et de l'anchois en place de garnitures. Le poulet à la niçoise, cuit avec du vin blanc, des olives noires, tomates, et ail. De la bonne tapennade étalée sur un bout de pain vous fera valser les papilles. LE vrai déssert typiquement niçois c'est la tourte de blettes.. Je vous laisse découvrir tout ça, car ça en vaut vraiment la peine. Après toute sorte de restaurant et même la majoritée d'entre eux ne font pas ce genre de cuisine et c'est bien dommage. Doublement dommage, étant donné que la région produit des aliments de qualité comme la picciolina ( petites olives vertes ) l'ail rouge au parfum si bon, et que dire du vin de Bellet cultivé sur une trentaine d'hectares.

 

 

Nice c'est aussi un climat généralement doux été comme hiver, de par sa situation géographique elle bénéficie d'un micro climat tellement agréable et propice à la villégiature, qu'elle acceuil son premier touriste en 1763. Un écrivain anglais qui parcourait l'Europe est littéralement tombé sous le charme de la modeste bourgade d'alors. 

 

 

 

Plus tard, après le premier empire de Napoléon Bonaparte, les Aristocrates anglais se ruent en masse sur Nice, dans la foulée ils batissent des immeubles, des palais, amménagent La Promenade des Anglais sur huit kilomètres..

Bref, la ville se métamorphose et ce tourisme apporte énormement d'argent à la ville. Un immeuble parmis les plus imposants et somptueux de la ville est construit, est appelé Reggina, et acceuillit la reine Victoria durant les sept derniers hivers de sa vie. A son apogée de ce tourisme anglais, on dénombre une centaine de famille. Puis vint une première vague de touristes russes qui vinrent apporter leurs pierres à l'édifice, l'aristocratie russe, et même la tsarine Alexandra et ses 550 malles et valises. La seconde vague de russes fut celle des malheureux russes blancs.

Ce qu'on peut retenir après ce bref récit c'est que depuis des siècles la ville de Nice a été une des pionnières du tourisme de masse en Europe. Les vagues de touristes l'a rendue immensément riche d'un point de vue architecturale.

 

 

Pour en revenir un peux à la culture, la ville possède en outre un bon nombre de musées, musée Chagall, musée Matisse, le MAMAC qui impressionne de par son architecture à tout ce qu'il contiens.

 

 

Il est temps à présent de parler un a un des différents quartiers :

 

Le vieux Nice** : la peinture du vieux Nice c'est ce qu'on appel dans la région, des couleurs ligures, des couleurs chaudes, il est agréable de flânner ça et là dans les ruelles et sur le cours Saleya qui est un marché qui offre à peux près tout ce qui est production culinaire ( fruits, légumes, spécialitées ) dans la région mais aussi des fleurs et des épices. Vous visiterez la Chapelle de la Miséricorde qui est un must de l'art Baroque. pour finir dirigez vous vers le port à l'Est et gravissez la Tour Belanda pour jouir d'une vue magnifique sur la ville. 

 

 

Cimiez du latin Cemelenum c'est là qu'on trouve les vestiges de l'époque romaine ainsi que la crème des musées de la ville, je conseil de remonter le boulevard de Cimiez en bus de la ville puis de descendre doucement et faire tout ce qu'il faut voir. 

 

- Le Quartier de la Gare, aucun intérêt majeur si ce n'est la Cathédrale Saint Nicolas.

 

Le centre ville, plutot un quartier de boîtes, de restaurants, de boutiques de vêtements, et caetera. Il y a aussi les plus beaux hôtels

 

Le Paillon, c'est là où coullait le fleuve du même nom qui part du jardin Albert Ier et qui s'étends jusqu'à Acropolis, c'est un quartier très sympa, le quartier où on arrive en bus. Il longe le vieux Nice, il y a une grande roue pour admirer la ville. et juste à côté mon coin préféré, La Place Masséna

 

- Pour finir, le Port de Nice qui est aussi un quartier sympa à visiter, mais sans plus.

 

 A lire :

- Le Procès-Verbal de Le Clézio et Edmond Baudoin

- Nice, 42e rue de Patrick Raynal et Jean Bernard Pouy

- Histoire de Nice et de son comté de Tristan Roux

- Les livres de Max Gallo

 

 

 

Pour me donner un petit coup de main, cliquez ici !

 

 

Partenariat, publicités, sponsoring, suggestion, idées ou infos, contactez moi :

 

 manu-andreani@orange.fr

 

 

 

 

*( lisez sur internet "la forêt des paradoxes" pour vous en convaincre )

**voir "Les milles lieux qu'il faut avoir vus dans sa vie" de Patricia Schultz