Barcelone, capitale de la Catalogne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Citation :

 

"J’écrivais tous les jours dès l’âge de 12 ans jusqu’à 20 ans, mais j’ai dû arrêter car je suis parti pour Barcelone, où la vie était trop excitante pour écrire."

Kelsey Chow

 

En Catalan, bonjour se dit bon dia et merci se dit gràcies

 

 

Barcelone est une ville fondée par les Carthaginois du roi Hamilcar Barca, le père de Hannibal Barca, 230 ans avant la naissance du Christ. Ancien camp militaire la ville est refondée plus tard par les romains qui l'appellent Barcino. En 715 la civilisation arabo-musulmane s'approprie la ville et la renome Barjalonah. Et un peu plus tard en 801, Louis le Pieu, fils de Charlemagne, prends possession de la région et la divise en comtés, et depuis, on appel cette ville Barcelone. Petit a petit ces comtés tissent des liens ensemble pour ensuite se prononcer indépendants vis-à-vis de la France, et c'est comme ça que se forme le Royaume ou plutôt la Confédération d'Aragon. La Royaume connut aussi sa première heure de gloire en plein moyen-âge, en envahissant des territoires et en s'attaquant aux pirates. Au XIIIe siècle il attaque et annexe les grandes îles méditerranéennes, le sud de l'Italie et un morceau de la Grèce. A cette époque elle devint une puissance de premier plan. De nos jours le dialècte gallurais subsiste au sud de la Corse et au nord de la Sardaigne. Plus tard au XVe siècle un mariage unit la Catalogne à la Castille. Après la reconquista et la découverte des Amériques les grandes puissances délaissent la mare nostrum pour l'Océan Atlantique, qui plus est la côte est de l'Espagne n'a pas le droit de commercer avec les Amériques. Le XVe siècle sonne l'heure de son déclin, avec ses conflits internes, guerres de succéssion, révoltes, une chute des revenus et des récoltes. La descente aux enfers est freiné au XVIIIe siècle quand Philippe d'Anjou prends le contrôle de l'Espagne toute entière. Au XIXe siècle, Barcelone renoue avec la gloire et la prosperité après la guerre contre la France. La croissance économique reprends va de pairs avec les inégalitées sociales, Alors c'est pour celà que l'Eixample ( l'Extansion en français ) se construit et il représente de nos jours un tiers de la ville. En fin de ce siècle Barcelone acceuillit une première exposition universelle, et la reconquête de l'identité catalane est partout dans la ville, dans la rue, au parler, sur papier et dans les coeurs. Du XIXe au XXe siècle la population de la ville est multiplié par cinq. A la même époque elle survit aux attentats anarchistes, a tel point qu'on l'appelle dès lors "la Rose de Feu". Puis en 1929 à lieux une seconde exposition universelle. Neuf ans plus tard, les troupes franquistes entre dans Barcelone, 200000 morts et 200000 éxilés. A la mort de Franco en 1975 la dictature deviens démocratie grâce au roi Juan Carlos ( son nom complet est Juan Carlos Alfonso Vittor Maria de Borbon y-Borbon dos Sicilia ). Là commence l'ère où la Catalogne réclame son indépendance.

 

 

Barcelone c'est un meltin pot de prospérité, de dynamisme, de culture, de gastronomie, de bonne ambiance et de bon gout, de plages, et de collines, de monuments et de structures aventureuse. Cette ville bat les records de monuments classés à l'UNESCO avec huit monuments classés à elle seule.

 

Au XIXe siècle naît à Barcelone le mouvement architecturale du Modernisme, plu de réthorique plu d'ordre ni même logique, c'est la liberté totale de construction grandement institué par Gaudi et France Violet-le-Duc.

 

 

 

 

Si 70% des Barcelonais sont catholiques, 99% d'entre eux ont foie en leurs équipes le FC Barcelone et l'Espanyol Barcelone. Le FC Barcelone est une équipe légendaire avec à son palmarès, cinq fois la ligue des champions, en 2015 ils gagnent le triplé : championnat, coupe de la ligue, ligue des champions. 99000 places dans le stade pour pratiquement 200000 abonnés. Ici le football est roi pour ne pas dire dieu, il acceuillit et connu les plus grands joueurs de leur temps.

 

 

1,6 millions d'habitants pour la ville et un total de 7,5 millions de catalans. Barcelone ont peut la diviser en une quinzaine de quartiers pour trois quartiers principaux. Les sous-ensembles, dans les grands ensembles, s'assemblent. 18% de l'Espagne vit en Catalogne et c'est aussi la plus riche des 17 régions d'Espagne. Seconde plus grande ville de ce pays après Madrid.

 

 

La plupart des touristes qui visitent la ville font ça entre deux et cinq jours, sincèrement ce n'est pas assez pour découvrir la plupart des fabuleuses richesses que cette capitale nous offre. Comptez sept à huit jours, on a beau être en Catalogne, on est aussi en Espagne, c'est à dire que tout va plus lentement et surtout plus tard. On se lève plus tard, on mange plus tard, on se couche plus tard. Il faut la visiter à la cool, sans être préssé, prendre son temps et carpe diem.

 

 

 Question budget, il y en a pour tout les portes monnaies. De l'auberge de jeunesse au palaces cinq étoiles, l'offre touristique est riche et variée. Les restaurants sur les grandes avenues ne sont ni chers ni vraiment bon mais s'adaptent à la clientèle. Barcelone à beaux être une destination touristique de premiers plans, elle n'en demeure pas moins une destination low cost. On est en Espagne, la monnaie c'est l'euro.

On y arrive par n'importe quel moyen, bus, trains, avions, ferry, croisière, il y a des offres formidables de toute l'Europe, par exemple, Paris-Barcelone à environ 20€.

Les transports en communs sont bien développés avec un metro qui est très simple à utiliser. Mais c'est surtout les taxis qui sont les bons plans, 15000 taxis à Barcelone contre 2000 à Rome ou à Paris. Les bus touristiques de type Hop-On Hop-Off ou les visites sight seeing sont encore plus interessant. Les visites sight seeing sont ce qu'il y a de mieux pour les plus pressés mais l'offre n'est pas utilisable toute l'année, seulement en saison.